Le ciel profond

Le ciel profond, c’est comme cela que l’on désigne l’ensemble des objets du ciel nocturne que l’on ne peut distinguer à l’œil nu, ou alors très faiblement avec un œil exercé lorsque les conditions sont favorables. Et pourtant ils sont là et nous entourent, dès que le soleil descend suffisamment bas au-dessous de l’horizon pour laisser place à la voute céleste.

Le ciel profond apparaît alors comme une invitation à l’exploration, à la recherche et à la découverte de trésors cachés. C’est ici que la technologie intervient pour nous permettre de révéler ces splendeurs, ces astres diffus aux couleurs subtiles, pleines de nuances. Même si les grands télescopes les ont révélés il y a bien longtemps déjà, le plaisir d’obtenir son propre résultat, à force de patience et de travail, est toujours là, intact. Il y a aussi ce besoin inexplicable de confirmer que ce que l’on a vu dans les livres ou dans les magazines étant plus jeune est bien réel, que tout cela existe vraiment, pour nous émerveiller encore et encore… Telle est la réalité de ce domaine à part de la photographie, répertorié sous le nom d’astrophotographie.

Et il n’est nul besoin d’investir dans un télescope puissant ou une monture équatoriale motorisée avec un appareil photo spécialisé pour obtenir des résultats. Pour s’en convaincre, on peut déjà se référer à l’article précédent que j’avais publié en août 2018 et qui portait sur notre Voie lactée, avec des clichés simplement réalisés avec un objectif grand angle monté sur un boîtier classique. Ici, c’est avec le même boîtier, mais des focales plus importantes n’excédant toutefois pas 200mm, qu’ont été réalisés ces nouveaux clichés. Ne nous leurrons pas, l’obtention de ces résultats n’est toutefois pas immédiat, il est le fruit d’un travail conséquent, tant dans la préparation minutieuse des sorties et du soin apporté aux prises de vue, que dans le post-traitement des images brutes, part essentielle pour révéler et magnifier ces faibles lumières venues d’ailleurs.

Mais assez parlé, place aux images…

Astrophotographie

Emmanuel MARTIN

Photographe amateur depuis quelques années, j’ai voulu créer ce site pour partager ce que la photographie peut transmettre, au travers de ma propre expérience.

Cet article a 4 commentaires

  1. Superbe résultat, on ne croirait pas qu’il est possible d’obtenir de tels clichés avec un « simple » appareil… Le ciel profond fait toujours autant rêver en tout cas ! Ici en région parisienne, ce serait impossible 😊

    1. Merci ! 🙂

  2. Hermosas, fantásticas fotografías. La paciencia y el amor a la hora de hacerlas. Muchas felicidades por tan excelente trabajo. Un gran abrazo.

    1. ¡Muchas gracias! 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu